Un spécialiste n'est pas forcément un éminent scientifique ou une personne importante. Pour moi un spécialiste est simplement une personne qui a consacré sa vie ou au moins une partie importante de sa vie à quelque chose de précis, au point d'en maîtriser les moindres facettes.

Bon la définition reste assez vague mais pour moi elle définie clairement une catégorie bien particulière de personnes : ceux qui un jour se sont retrouvées en présence d'une activité, d'un thème d'étude, d'une personnalité ou n'importe quoi d'autre qui a déclenché un intérêt tellement fort qu'ils ont pris la décision d'en faire une passion voir le but de leur vie.

Parfois c'est très utile, un généticien qui consacre sa vie à la découverte d'un traitement sur une maladie, parfois c'est lucratif comme pour un sportif de haut niveau et parfois ça ne sert vraiment à rien comme une brave femme qui élève des perroquets.

C'est vraiment ce processus qui me rend perplexe parce que je fais parti de la catégorie des gens qui, même si ils ont quelques sujets de prédilection, n'ont jamais trouvé leur « truc ».

Je ne vais pas m'aventurer de le terrain houleux du « on a tous quelque chose à faire sur Terre » et compagnie, je pense plus que c'est un enchaînement de hasards dans les aptitudes et les choix de la vie qui nous amènent à rencontrer le « truc » et nous décident à y consacrer notre vie.

J'ai deux sentiments par rapport à ces gens, d'un côté, je me dis qu'ils passent parfois à côté de beaucoup de choses étant donné qu'ils réduisent énormément leurs centres d'intérêts et de curiosité. Que le monde est tellement rempli de sujets passionnants que se limiter à un seul c'est finalement mourir idiot.

Mais d'un autre côté, je les envie parce qu'ils ont trouvé un véritable but dans leur vie, quel qu'il soit, noble ou inutile et que finalement, c'est peut être comme ça que l'on donne un sens à sa vie et que l'on peut la vivre pleinement et pas la subir en attendant toujours qu'il arrive quelque chose le lendemain.

J'adore rencontrer et discuter avec ce genre de personnes et les écouter parler de leur passion. Parfois ça arrive par hasard, au détour d'une conversation, on touche Le sujet et c'est comme ouvrir un livre, ça ne s'arrête plus et on ne voudrait pas que ça s'arrête.

Je pense que certaines personnes qui me connaissent pensent que pour moi le hand est une passion plus ou moins au titre de ce que j'explique dans ce billet. Mais ce n'est pas le cas. Je donne beaucoup de temps au hand mais seulement parce que j'en tire les sensations que je recherche dans la vie. Le plaisir de se dépasser, la reconnaissance d'un certain talent ou d'aptitudes et le besoin d'avancer vers un résultat en donnant tout pour l'atteindre. J'aurais pu obtenir les même sensations en faisant du foot et ça n'a été le hand que pour une histoire de genoux trop fragiles quand j'étais petit.

Je n'ai pas l'impression de vivre pour le hand ni à travers le hand, il m'apporte juste ce dont j'ai besoin. Mais finalement, est-ce que ce n'est pas juste ça une passion ?