France Télévision va donc rendre ses encarts pub pour nous offrir encore plus de programmes culturels et enrichissants. Delarue, … Ruquier, ……….. Plus belle la vie, …………………… Les téléfilms français. Bon, je suis médisant, ils ont fini par virer Ardisson quand même. Et si on compare à TF1 ou M6, même France 2 et 3 sont des chaines d’intellos avec de très bonnes émissions. Si la fin de la pub pouvait les mener un peu plus encore vers du France 5, je dirais bravo.

Mais où va aller le surplus de pub ?

A 10H55 (09H55 GMT), TF1 prenait 8,38% à 18,10 euros, et M6 Métropole TV 6,86% à 17,60 euros, tandis que le marché parisien gagnait 0,84%.
Bouygues, maison mère de TF1, prenait 3,24% à 54,09 euros.
(source AFP via 20minutes.fr)

Ah ben on a trouvé. Enfin « on », les spéculateurs ont trouvé et ils ont été rapides. Il est évident que le nombre d’encarts pub global étant voué à diminuer sur le paf (dans la gueule à de Carolis qui se bas depuis des mois pour en obtenir plus), ceux qui restent vont coûter plus cher. Beaucoup plus cher.

C’est Tonton Bouygues qui va être content du cadeau du fiston, lui qui possède déjà 54.7% des recettes nettes de publicités télé soit environ 1.7 milliards d’euros par an (source lesechos.fr).

Mais comment on finance les chaines publiques du coup ?

La publicité rapporte 800 millions par an au groupe France Télévision, soit 30 % du budget (source @SI). Dieu a dit que la compensation pourrait se faire notamment en taxes sur les recettes des chaînes privées.

Alors de deux choses l’une, j’imagine mal Sarko demander à Bouygues 800 millions par an pour faire vivre la télévision publique, peut être la première année mais je vous parie ce que vous voulez que ça va diminuer pour de bonnes raisons raisonnablement raisonnantes. Et même si tel était le cas, les nouveaux bénéfices engendrés par cette décision permettront à Bouygues (et aux autres aussi mais la proportion toussa) d’augmenter certainement au-delà de ces 800 millions leurs recettes pub d’ici quelques années (notamment grâce à des assouplissements publicitaires décidés par Bruxelles) et donc d’avoir toujours plus de moyens par rapport à France Télévision.

Ma première réaction à cette annonce par le complexé à talonnettes (vous noterez mes efforts de renouvellement dans la péjorativité) a été de réfléchir à ce que ça pouvait bien cacher, avant même de lire quoique ce soit sur le sujet.

Tout de suite, je me suis dit : ça va forcément faire un trou dans le budget de FT, est-ce que ça ne cacherait pas une volonté de couler la télé publique ? Et puis, non quand même pas, je suis über pessimiste là … Et bien pas tant que ça.

Sarkozy fut favorable à une époque à la privatisation de F2. Je suis navré mais je n’ai pas retrouvé d’articles me permettant de dater mais ça ne doit pas être vieux. Néanmoins, vider de son contenu une chaine en lui diminuant ses moyens pour faire ensuite passer une privatisation plus facilement sous prétexte de mauvais résultats d’audience, ça me semble de plus en plus viable, et pas qu’à moi d’après ce que j’ai pu lire sur le net.

Les réactions des membres du gouvernement ont été assez éloquentes, personne n’était au courant que cette annonce serait faite. « Pas à l’ordre du jour » d’après Albanel donc pourquoi en parler maintenant alors que ce ne sont que des idées en l’air ? Peut être pour cacher les non résultats sur le pouvoir d’achat via des effets d’annonce pour faire parler d’autre chose, sport préféré de Sarkoléon.

Tout en faisant bien sur un cadeau aux chaines privées en prévision de 2012 pour complaisance bienveillante (si tant est qu’il en eu encore besoin).

Tout ça pour dire que le bonhomme se spécialise toujours plus dans le copinage et la poudre aux yeux et qu’on en a encore pour 4 ans (renouvelable). Youpi.