Interrogation, fort à propos, de Mme Chabot concernant l'enflammement de la banlieue de Villier-le-Bel suite à la mort de deux gamins il y a quelques jours. Le président de la République est mis devant le fait de ces banlieues qui ne trouvent que la violence comme moyen de communication pour montrer à quelle point leur situation est pitoyable.

Réponse du créateur du ministère des charters pour Bamako : quand les gens ont des problèmes, ils ne tirent pas sur les policiers, ces gens sont des voyous blablabla. Et là, on se prend dix minutes de politique ultra sécuritaire. La réponse de Sarkozy au gouffre social dans les banlieues ? Des flics pour arrêter les délinquants et le contrôle de l'immigration pour ne pas faire venir les copains des voyous. Car c'est bien connu, les africains arabes et consorts sont tous des voyous en puissance.

Pardon, vomi.

Mention spéciale à la police de proximité, l'idée stupide. Les policiers ne sont pas là pour organiser des matchs de foot. C'est qu'il ne faudrait pas que les policiers dialoguent avec les « jeunes des cités » (remplacez par voyous), ils risqueraient de devenir leurs amis et ne plus vouloir les contrôler à tous les coins de rue ou leur taper dessus pour 2 grammes de shit.

Je m'arrête là. Tout ce qu'il dit me révolte, je pourrais faire 10 pages. La suite sur les retraites et le pouvoir d'achat ne sera que démagogie

Juste deux choses. Le nombre de « je » employé par le bonhomme (plus que dans un de mes billets, c'est dire) à croire qu'il est seul au monde, le gouvernement appréciera.

Les deux journalistes que sont PPDA et Arlette Chabot, pourtant pas connus pour être des communistes convaincus, ont été particulièrement agressifs et ont posé, pour moi, les bonnes questions (quand ils ont pu en placer une...). Hollande n'aurait pas fait mieux (non c'est sur) et, toujours pour moi, l'excité a répondu particulièrement mal, se montrant exagérément intolérant, buté, réactionnaire.

Mais la question est, comment l'a vu le citoyen moyen qui n'entend parler de politique qu'au vingt heure et dont la culture politique ne dépasse pas 3 semaines ? (j'exagère)

Je me demande si cette agressivité des journalistes n'est pas orchestrée pour que mini-moi puisse montrer sa fermeté et sa combativité que son électorat aime tant.

Nous sommes gouvernés par un empereur, j'ai peur.